Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Le paiement de l’impôt sur le revenu 2018

Mis à jour le 02/03/2018

2018 est la dernière année où les règles « classiques » de paiement de l’impôt sur le revenu doivent s’appliquer. En effet, à compter de 2018, l’impôt sera prélevé à la source par l’employeur et le contribuable n’aura plus à verser les acomptes provisionnels et les mensualités. En attendant, ces formalités devront être de nouveau remplies en 2018.


L-Expert-Comptable.com Confiez-nous votre compta pour 99€ ht / mois, tout compris ! Je me lance

Le paiement de l’impôt sur le revenu 2018 et les acomptes provisionnels

Au mois de février et au mois de mai, les contribuables doivent payer des acomptes (ou tiers) prévisionnels, dont le montant est égal à 1/3 de l’impôt du l’année précédente.

Exemple : le montant de l’ impôt sur le revenu 2017 figurant sur l’avis d’imposition est de 1800 euros. Au mois de février et au mois de mai 2018, le contribuable devra payer des acomptes provisionnels de 600 euros.
La date limite pour payer le premier acompte est fixée au :

  • 15 février 2018 en cas de paiement par virement ou par chèque,

  • 20 février 2018 en cas de télépaiement.

En outre, le contribuable devra payer le deuxième acompte avant le :

  • le 15 mai 2018,

  • 20 mai 2018 en cas de télépaiement.

Les redevables situés dans l’une des situations suivantes peuvent ne pas payer d’acompte :

  • Ils estiment qu’ils ne seront pas imposables en 2018,

  • Ils estiment que leur montant de leur IR sera inférieur à 347 €,

En outre, il est possible d’être dispensé du 2ème acompte lorsque le montant versé pour le premier acompte est au moins égal est au moins égal aux 2/3 de l’IR du.

Par ailleurs, le contribuable peut diminuer le montant de ses acomptes s’il estime que son impôt va diminuer. Toutefois, en cas d’erreur d’appréciation de plus de 10%, une majoration de 10% est appliquée par l’administration fiscale.

Le paiement de l’impôt sur le revenu 2018 et le solde

Une fois que sa déclaration d’impôt sur le revenu est établie, le contribuable connaît le montant de l’impôt qu’il doit payer au titre de l’année d’imposition. Celui-ci permet de déterminer le montant du solde de l’impôt sur les revenus.

Celui-ci est égal au montant de l’impôt du diminué des versements déjà effectués.
Exemple : Le montant de l’impôt 2017 est de 1500 euros et ainsi, les acomptes prévisionnels sont de 500 euros (1500 /3). L’impôt sur le revenu 2018 est de 2500 euros. Le montant du solde est donc de 2500 – (500 x 2) = 1500 euros.

Celui-ci doit être payé avant le :

  • 17 septembre 2018,

  • 22 septembre 2018 en cas de paiement sur internet.
     

En cas de trop versé, l’excédent fait l’objet d’un remboursement au mois d’août.

En cas d'option pour le prélèvement à l'échéance, le compte bancaire est débité automatiquement 10 jours après la date butoir, soit :

  • le 25 février 2018 pour le premier acompte,

  • le 25 mai 2018 pour le deuxième acompte,

  • le 27 septembre 2018 pour le solde.

Le paiement de l’impôt sur le revenu 2018 et la mensualisation

En cas d’option pour la mensualisation , le contribuable doit payer chaque mois 1/10 de l’impôt du l’année précédente.

Il peut toutefois suspendre ou modifier ses prélèvements lorsqu’il considère que le montant de son impôt va augmenter ou diminuer (une marge d’erreur de 20% est admise. Au-delà, une majoration de 10% est due).

Le solde doit être payé en novembre et décembre. Les modalités de paiement de celui-ci dépendent des versements ayant déjà été effectués.
4 situations peuvent ainsi se présenter :

Situation

Paiement éventuel du solde

Impôt N égal à celui de N-1

Interruption des prélèvements après octobre

Impôt N inférieur à celui de N -1

Interruption des prélèvements lorsque le montant de l’impôt est atteint (ou remboursement en août du trop versé)

Impôt N supérieur à celui de N-1 de moins d’une mensualité

Prélèvement complémentaire en novembre

Impôt N supérieur à celui de N-1 de plus d’une mensualité

Prélèvement complémentaire en novembre et décembre. La mensualité de novembre est égale aux autres mensualités de l'année et la mensualité de décembre, au solde. Si la mensualité de décembre est supérieure au double d'une mensualité habituelle, son paiement est étalé sur trois mois, sauf avis contraire.

Exemples :

Le montant de l'impôt sur le revenu 2017 est de 3000 euros et celui de l'impôt 2018, de 3500 euros. Les dix premières mensualités sont 300 euros. La mensualité de novembre est de 300 euros également et la mensualité de décembre, de 300 euros (3500 - (11 x 300).

Le montant de l'impôt 2017 est de 4000 euros et celui de l'IR 2018, de 6000 euros. La mensualité de décembre étant supérieure au double d'une mensualité habituelle, les 9 premières mensualités sont égales à 400 euros et le solde (soit 2400 euros) est réparti sur les 3 derniers mois de l'année, soit 800 euros par mois.

Les modalités de paiement de l'impôt sur le revenu 2018

Les contribuables peuvent payer l'impôt sur le revenu en utilisant les moyens suivants

  • le paiement en ligne,

  • l'adhésion au prélèvement à l'échéance,

  • les prélèvements mensuels,

  • le chèque,

  • le virement,

  • les espèces,

  • un titre interbancaire de paiement.

Lorsque le montant à payer excède 1000 euros, il faut opter pour le paiement en ligne, le paiement à l'échéance ou la mensualisation.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.