La retraite des Experts-comptables

Mis à jour le 26/11/2015

Les experts-comptables salariés ainsi que les experts-comptables indépendants doivent s’affilier à la Cavec, soit la Caisse d’Assurance Vieillesse des Experts-Comptables et des Commissaires aux Comptes, dès leur inscription à l’Ordre, pour leur régime de retraite de base et leur régime de retraite complémentaire obligatoire. La Cavec est attractive, car elle fonctionne par répartition provisionnelle pour sa partie retraite complémentaire.


Notes: 3 (2 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3
Moyenne: 3 (2 votes)

La Cavec, pour Caisse d’Assurance Vieillesse des Experts-Comptables et des Commissaires aux Comptes, est l’organisme en charge de la retraite de base et de la retraite complémentaire obligatoire des experts-comptables.

La retraite des experts-comptables salariés

Les experts-comptables salariés doivent contacter la Cavec dès leur inscription à l’Ordre, même en cas d’affiliation au régime général de la Sécurité sociale. Le ratio des cotisations entre salariés et employeurs est de 40 % - 60 %.

Si vous êtes employeur, vous devez également déclarer vos salariés à la Cavec.

La retraite des experts-comptables indépendants

Idem, les experts-comptables qui exercent à titre indépendant doivent se tourner vers la Cavec, dès leur inscription à l’Ordre. Les conjoints qui ont opté pour le statut de conjoint collaborateur peuvent également être affiliés à la Cavec pour leur retraite de base et leur retraite complémentaire obligatoire.

Le régime de retraite des experts-comptables

L’inscription à l’Ordre entraîne de plein droit l’affiliation à la Cavec et le paiement des cotisations à partir du 1er jour du trimestre civil qui suit, même si l’activité n’entraîne aucun revenu.

Régime de retraite de base

Ce sont les revenus de l’année N-2 de l’expert-comptable qui sont pris en compte pour calculer le montant des cotisations retraite de base à verser, à hauteur de :

  • 8.23 % du revenu compris entre 0 et la tranche 1 du plafond de la Sécurité sociale (soit 38 040 euros en 2015)
  • + 1.87 % du revenu compris entre 0 et la tranche 2 du plafond de la Sécurité sociale (soit 190 200 euros en 2015)

Régime de retraite complémentaire

La cotisation des experts-comptables au régime de retraite complémentaire obligatoire de la Cavec varie selon leur revenu de l’année N-2. Ce régime est attractif, car il fonctionne par répartition provisionnelle. L’expert cotise en fait dans l’une des 8 classes de la Cavec, correspondant à son revenu de l’année N-2, mais il peut opter pour la classe supérieure s’il le souhaite afin de gagner des points de retraite supplémentaires.

La cotisation pour 2015 s’élève à :

  • 600 euros jusqu’à 16 170 euros de revenus (classe A)
  • 2 248 euros jusqu’à 32 320 euros de revenus (classe B)
  • 3 547 euros jusqu’à 44 700 euros de revenus (classe C)
  • 5 546 euros jusqu’à 64 500 euros de revenus (classe D)
  • 8 843 euros jusqu’à 78 960 euros (classe E)
  • 13 489 euros jusqu’à 94 760 euros (classe F)
  • 14 988 euros jusqu’à 132 650 euros (classe G)
  • 18 735 euros à partir de 132 650 euros de revenus (classe H)


Cette cotisation attribue :

  • 48 points en classe A
  • 180 points en classe B
  • 284 points en classe C
  • 444 points en classe D
  • 708 points en classe E
  • 1080 points en classe F
  • 1200 points en classe G
  • 1500 points en classe H