Financer une création ou une reprise d’entreprise

Mis à jour le 15/10/21
Il existe différentes sources de financement permettant à un entrepreneur de financer son projet de création ou de reprise d’entreprise.
Sommaire

Deux types de financement sont possibles : le financement du chef d’entreprise à titre personnel, ou le financement de l’entreprise dans le cas d’une société.

Financement du chef d’entreprise

L’entrepreneur a divers moyens pour financer son projet. La source de financement la plus évidente est son épargne personnelle. Il est très courant que les porteurs de projets soient aussi financés en partie par leur famille ou leurs amis, selon la taille du projet. 

Il existe également plusieurs aides au financement. L’Etat propose le prêt sans intérêt Nacre, qui peut représenter jusqu’à 10 000 euros d’aide. Pôle emploi propose également l’Arce, aide à la reprise ou à la création d’entreprise. Ces deux aides concernent principalement les demandeurs d’emploi et bénéficiaires des minima sociaux, ou les salariés repreneurs de leur entreprise. Les collectivités locales et les concours fournissent également des aides intéressantes. 

Le prêt d’honneur est une autre source de financement importante. Il peut être délivré par les plateformes Initiative France, le Réseau Entreprendre, certaines collectivités et fondations, ainsi que certaines entreprises dans le cadre de l’essaimage. 

Le financement participatif ou crowdfunding est de plus utilisé par les créateurs ou repreneurs : de nombreuses plateformes existent aujourd’hui en ligne pour obtenir des prêts. 

Le prêt bancaire est lui aussi une source de financement majeure. Il peut être délivré par les banques mais aussi par les organismes de crédit à la consommation. Dans un autre registre, le prêt solidaire aide les personnes exclues du système bancaire à monter leur projet. Des organismes comme l’Adie, France Active ou certaines banques comme le Crédit Coopératif délivrent ces prêts, en général de petites sommes. 

Financement de la société

Un entrepreneur qui crée sa société (SA, SAS, SARL) peut demander directement un financement de son entreprise. Il peut demander tout d’abord une prise de participation au capital de sa société par diverses sources de financement comme les fonds de capital-risque ou de capital-transmission, les business angels, les clubs d’investisseurs solidaires comme les Cigales, les plateformes de financement participatif ou encore certaines associations comme Love money pour l’emploi. 

L’Etat et les collectivités locales peuvent donner des primes ou des subventions. L’entrepreneur peut également demander un prêt pour financer sa société auprès des banques. L’organisme public Bpifrance prête également via le PCE (Prêt à la création d’entreprise) et le contrat de développement transmission dans le cas d’une reprise. 

Enfin, selon le projet, le chef d’entreprise peut contracter un crédit-bail auprès de banques ou d’organismes spécialisés. Ce crédit permet de financer des équipements ou du matériel, cela peut donc être utile dans certains secteurs nécessitant de lourds investissements de départ en équipements.

Image
Sebastien-Lecoanet-expert-comptable

Sébastien LECOANET

Accompagnateur de freelances chez L’Expert-comptable.com

Sébastien accompagne les indépendants dans leur projet de création d'entreprise. Avec lui, bonne humeur, sourire et bienveillance sont toujours au rendez-vous !

Articles similaires