Le seuil de rentabilité, qu'est-ce que c'est ?

Mis à jour le 28/07/2016

La recherche de la meilleure et de la plus grande rentabilité possible est un objectif stratégique pour toutes les entreprises, surtout en des temps de contraction de l'économie. Mais qu'est-ce qu'un seuil de rentabilité ? Comment se calcule-t-il ?

Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

4.4

Moyenne: 4.4 (5 votes)

Notes : 4 (5 votes)
Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

4.4

Moyenne: 4.4 (5 votes)

Seuil de rentabilité et point mort, deux notions complémentaires

Le seuil de rentabilité est le montant du chiffres d'affaires à partir duquel une entreprise commence à devenir rentable, c'est-à-dire à réaliser un bénéfice sur la vente de ses produits ou services. 

Ce seuil est également le niveau de revenus suffisant dégagé par la marge commerciale nécessaire pour pouvoir payer les charges fixes dont doit s'acquitter toute entreprise.

L'avantage de connaître en avance, ou plutôt de calculer, un seuil de rentabilité est que cela permet d'attester notamment de la cohérence et de la viabilité du lancement d'un nouveau produits par exemple ou de la pérennité d'une branche d'activité. Si le seuil de rentabilité apparaît comme trop élevé, une entreprise peut alors décider de rectifier le tir ou simplement d'abandonner un projet.

Le point mort quant à lui est la date ou le moment à partir duquel l'entreprise dépasse le seuil de rentabilité, et commence donc à réaliser des bénéfices.

Comment le calculer ?

Lorsqu'on parle de seuil de rentabilité, on parle de chiffre d'affaires, de marge, mais également de charges fixes et de charges variables. C'est à partir de ces deux types de charges que l'on peut calculer le seuil de rentabilité.

Les charges fixes correspondent à tous les coûts incompressibles que l'entreprise se doit d'honorer : les salaires, le loyer des locaux, les factures d'électricité et autres sources d'énergies, les charges sociales, les impôts, les primes d'assurances, les honoraires d'expert-comptable... tous les frais usuels.

Les charges variables quant à elles représentent l'ensemble des coûts inhérents à la fabrication et à la commercialisation du produit ou du service : coût des matières premières, achat de marchandise, commission versée aux vendeurs, frais de transport, coût du stockage des marchandises...   

Pour déterminer précisément le seuil de rentabilité, la méthode de calcul la plus utilisée est la suivante :

  • Fixation du chiffre d'affaires prévisionnel (CA)
  • Calcul du montant des charges variables (CV)
  • Calcul du montant des charges fixes (CF)
  • Calcul de la marque sur coûts variables (MCV) soit CA -CV
  • Calcul du taux de marge sur coûts variables (TMCV) soit MCV/CA

Ensuite, pour obtenir le seuil de rentabilité, il faut diviser les coûts fixes par le taux de marge sur coûts variables, soit : CF/TMCV = SR, seuil de rentabilité. 

Le point mort quant à lui se calcule de la sorte : SR/CA annuel/360. 

Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

4.4

Moyenne: 4.4 (5 votes)

Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :

Newsletter

Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici