Le calcul des indemnités journalières de sécurité sociale 2018

Mis à jour le 02/05/2018

En cas de maladies non professionnelles, professionnelles ou de maternité, le salarié affilié à la Sécurité sociale peut bénéficier d'indemnités. Les conditions d'indemnisation dépendent principalement de la durée, du salaire et de la nature de l'arrêt de travail.


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Le calcul des indemnités journalières de Sécurité sociale 2018 : maladies non professionnelles

Pour les arrêts n’excédant pas 6 mois, des indemnités de Sécurité sociale sont versées aux salariés :

  • ayant travaillés au moins 200 heures
  • ou ayant perçu une rémunération au moins égale à 1015 fois le montant du SMIC horaire

Si l’arrêt maladie excède 6 mois, les conditions suivantes doivent être remplies :

  • le salarié doit justifier 12 mois d’immatriculation en tant qu’assuré social auprès de l’assurance maladie, à la date d’interruption de travail
  • avoir travaillé au moins 600 heures au cours des 12 mois précédant la date d’interruption ou avoir perçu un salaire au moins égal à 2030 fois le montant du SMIC horaire pendant les 12 mois précédant l’arrêt

L’indemnité journalière versée est égale à 50% du salaire journalier de base. Si le salarié à plus de 3 enfants, son indemnité est de 50% du salaire journalier de base pendant 30 jours, ensuite elle est égale à 2/3.
Le salaire servant de base au calcul des indemnités est plafonné à 1,8 SMIC, soit  2 697.24 € par mois en 2018.

Le calcul des indemnités journalières de Sécurité sociale 2018 : maladies professionnelles

Concernant les maladies professionnelles, les indemnités versées sont égales :

  • à 60% du salaire journalier de base lors des 28 premiers jours (montant maximum plafonné à 198,82 euros par jour)
  • à 80% du salaire journalier de base à partir du 29ème jour d’arrêt (montant maximum plafonné(plafonné à 265,09 euros par jour)

Le calcul des indemnités journalières de Sécurité sociale 2018 : maternité

La mère doit remplir les conditions suivantes afin de percevoir des indemnités de congés maternité :

  • justifier au moins 10 mois d'affiliation à la Sécurité sociale à la date d’accouchement
  • cesser son activité professionnelle durant au moins 8 semaines
  • avoir travaillé au moins 150 heures au cours des 3 mois précédant la date de début de grossesse ou avoir cotisé sur un salaire au moins égal à 1015 fois le SMIC horaire au cours des 6 derniers mois avant l'arrêt.

Le montant minimum des indemnités journalières est fixé 9,39 euros et le montant maximum, à 86 euros par jour.

New call-to-action