Que se passe-t-il suite à un abandon de poste ?

Mis à jour le 22/05/2018

L’abandon de poste est un arrêt de travail injustifié du salarié et sans l’autorisation de son employeur. Cet abandon peut entrainer un licenciement, une démission, voire une ré-intégration. Tout dépend de la réaction de l’employeur vis à vis du salarié. L’abandon de poste peut être considéré comme une faute grave, étant donné que le salarié n’effectue pas son travail. Si l’employeur ne prend pas de décision, le salarié continue de recevoir ses fiches de paie mais à zéro.


Notes: 3 (6 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.333335
Moyenne: 3.3 (6 votes)

Abandon de poste vs. démission

L’écueil important de la notion d’abandon de poste est son assimilation courante à la démission. La Cour de Cassation ne cesse de légiférer dans ce sens, et rappelle à grands coups de jugements que l’employeur ne peut présumer de la démission d’un salarié. Un salarié ne doit donc pas considérer que parce qu’il abandonne son poste, il se trouve de facto démissionnaire. Tout abandon de poste doit s’accompagner de la procédure de la démission ou du licenciement pour donner au salarié le droit de sortir de son entreprise, et donc d’en rejoindre une nouvelle.

Le licenciement pour faute grave (Modèle de lettre)

L’abandon de poste donne, dans la plupart des cas, lieu à un licenciement pour faute grave. La procédure pour acter ce licenciement est plutôt longue : lettre recommandée avec AR, convocation à un entretien, etc. Ce n’est que lorsque cette procédure a abouti que le salarié,  désormais chômeur, recevra son solde de tout compte, sa lettre de licenciement et son certificat de travail et son attestation Pôle Emploi. Pas question pour lui de considérer avant cette date qu’il ne fait plus partie de l’entreprise.

Insipirez-vous de notre modèle gratuit de certificat de travail 

Travail et contrat

On l’aura compris, si le salarié n’effectue pas son travail, qui est la base même du contrat qui le lie avec l’entreprise, il commet une faute grave. Cependant, comme toute faute, elle peut rester impunie. En l’absence de punition, c’est-à-dire de licenciement, le salarié continue à être lié contractuellement à l’entreprise et recevra chaque mois des fiches de paie à zéro. L’entreprise peut ne pas trouver, en effet, d’intérêt immédiat à licencier son salarié, et celui-ci se trouve alors prisonnier d’un contrat qu’il n’honore plus. Aux deux parties de trouver un accord, afin de permettre au salarié de pouvoir travailler de nouveau.

100 questions que se posent les entrepreneurs  Téléchargez gratuitement notre livre blanc sur les 100 questions que se posent  les entrepreneurs. TÉLÉCHARGER