Comment trouver facilement un job d'été ?

Mis à jour le 30/04/2018

Etudiants, de votre propre initiative ou fortement encouragés par vos parents, vous êtes nombreux à chercher votre job pour l’été. Vous devez alors souvent choisir entre un travail saisonnier, qui ne sera pas forcément en rapport avec vos études mais qui soulagera votre porte-monnaie, et un emploi, souvent moins bien rémunéré, mais qui apportera une réelle formation et une expérience à valoriser dans le futur. Dans les deux cas, voici un guide pour trouver efficacement votre job d’été et éviter les principaux écueils.


Notes: 4 (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4
Moyenne: 4 (1 vote)

Job d’été : Réfléchir avant de chercher :

Avant d’appeler les recruteurs via les petites annonces et d’envoyer son C.V. par email, prenez le temps de réfléchir et de faire un point sur vos motivations pour votre futur job d’été. Quel secteur et métier correspondent le mieux à votre personnalité ? La qualité de votre C.V. et de vos entretiens sera améliorée à la suite de cette préparation. N’hésitez pas à prendre les conseils de vos proches ou des Centre régionaux d’information jeunesse (CRIJ) afin de peaufiner votre recherche et d’éliminer toute faute ! Cette première étape est d’autre part primordiale pour éviter d’accepter un job par défaut.

Job d’été : Utiliser son réseau :

Après cette phase de réflexion, informez vos proches de votre recherche, d’abord par votre cercle familial et les gens que vous côtoyez au quotidien. On ne soulignera jamais assez l’importance du réseau professionnel, qui débute par le réseau familial. Par la suite, utilisez les réseaux sociaux professionnels que sont LinkedIn, Viadéo ou encore Twitter pour communiquer et saisir les opportunités qui se présentent à vous. En tant qu’étudiant, ne sous-estimez pas l’influence de votre réseau, vous connaissez forcément, à travers vos proches, des salariés qui peuvent vous mettre en relation avec des recruteurs. En un mot, pour décrocher votre job d’été, faites jouer vos relations.

Job d’été : Prospecter par annonces, candidatures spontanées :

En parallèle, lorsque vous recherchez un job d’été, utilisez les moyens traditionnels pour tenter vos chances, annonces par internet, candidatures spontanées en reliant toujours votre offre de travail à la demande de l’entreprise. Les envois groupés de candidatures sont formellement à proscrire ! Au contraire personnalisez au maximum vos lettres de motivation, puis vos échanges pendant les entretiens. Les secteurs qui recrutent le plus de job d’été sont le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, la cueillette et la vendange ou encore les colonies de vacances. Dans tous les cas, montrez à quel point vous êtes motivés, certes jeune et inexpérimenté mais désireux d’apprendre et d’avoir une première expérience du monde de l’entreprise.

Job d’été : Soyez au clair sur la législation :

Enfin ce n’est pas parce que vous êtes étudiants et qu’il s’agit de votre premier job que vous devez être moins bien payé ! Assurez-vous d’avoir un contrat de travail, sans lequel vous ne bénéficiez d’aucune couverture sociale en cas d’accident ou de maladie. Lisez attentivement ce contrat qui fixe les modalités de votre travail, y compris votre rémunération.

En ce qui concerne les mineurs recherchant un job d’été, quel que soit votre âge, vous ne pouvez faire de travail de nuit ou d’activités considérées dangereuses ou particulièrement pénibles. De 16 à 17 ans, vous serez payé au minimum 80% du SMIC, puis 90% de 17 à 18ans. D’autre part, si vous avez moins de 16 ans, vous ne pouvez qu’exercer des petits travaux, avec une autorisation parentale.

Dernier conseil, restez persévérant dans la recherche de votre job d’été. Certes, vous êtes en compétition avec beaucoup d’étudiants, mais ainsi informé, vous aurez toutes les chances de trouver le job qui vous correspond au mieux !

New call-to-action