Gérer ses impayés

Mis à jour le 23/11/22
Sommaire

    Gérer ses impayés est un enjeu majeur pour la santé d'une entreprise. Aujourd'hui trop d'impayés existent du fait du laxisme du chef d'entreprise ou de son manque de fermeté. Lorsque la situation devient critique, il est bien souvent trop tard pour réagir. Il existe pourtant quelques astuces pour se protéger contre les mauvais payeurs et éviter les impayés.

    Image
    Gérer ses impayés

    Tenir un fichier a jour des clients mauvais payeurs

    Gérer ses impayés nécessite une bonne gestion de la part du chef d'entreprise. Ce dernier doit être capable, à tout moment, de dresser la liste des factures payées et impayées et doit tenir un registre de ses clients mauvais payeurs. Ainsi il pourra, par la suite, refuser de contracter avec ces derniers.

    Le commerce repose sur une relation de confiance... Le chef d'entreprise ne doit pas contracter avec une personne qui ne lui inspire pas confiance. S'il a toujours des doutes, il est possible de se renseigner sur internet ou auprès du Greffe du Tribunal de Commerce sur la solvabilité de ses futurs clients.

    La gestion commerciale

    La 1ere des choses à faire pour se protéger des impayés, est de respecter un certain formalisme :

    • S'assurer que le client à pris connaissance des conditions générales de ventes et les a acceptées ;
    • Etablir un devis ou un bon de commande ainsi qu'un bon de livraison, ce qui permettra de prouver que l'ensemble du cycle de vente a été respecté ;
    • Envoyer la facture au client, sans elle il n'a aucune raison de régler sa créance, en mentionnant le délai de règlement ou date d'échéance, ainsi que le montant des pénalités de retard.

    Comment se protéger?

    La clause de réserve de propriété

    Cette clause permet au chef d'entreprise de conserver la propriété des biens vendus tant que la facture n'a pas été réglée ;

    La caution

    Cette pratique est surtout utilisée dans les secteurs bancaire et immobilier.

    Le versement d'arrhes ou d'un acompte

    Bien que cette pratique ne protège pas directement contre le risque d'impayés, elle permet tout de même au chef d'entreprise de s'assurer du paiement d'une partie de la vente.

    Les trois points développés ci-dessus sont les méthodes les plus simples et les plus faciles à mettre en place à un moindre coût. Il évidemment d'autres méthodes, plus onéreuses, qui fonctionnent à la performance, via les services de cabinet de recouvrement de créances comme le fait le Cabinet d'Ormane par exemple.

    Image
    melissa-turkmen-expert-comptable
    Mélissa TURKMEN
    Accompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com

    Souriante et altruiste sont deux qualificatifs qui collent à la peau de Mélissa, ce qui n'est pas pour déplaire à ses clients.