Impôts et étudiants : Comment faire sa déclaration d'impôts ?

L'article en brefLa question des impôts pour les étudiants est souvent source de confusion, mais elle recèle des spécificités et des avantages à ne pas négliger. En effet, même si les étudiants sont généralement considérés comme peu ou pas imposables en raison de leurs revenus souvent limités, il existe plusieurs aspects à prendre en compte pour optimiser leur situation fiscale. L'article aborde les conditions dans lesquelles un étudiant doit déclarer ses revenus, qu'il s'agisse de salaires perçus lors de stages ou de jobs étudiants, de bourses d'études, ou encore de revenus issus d'activités indépendantes.

De plus, il met en lumière les différentes déductions et crédits d'impôt accessibles aux étudiants, comme les frais de scolarité, d'achat de matériel informatique ou les intérêts sur les prêts étudiants, qui peuvent significativement réduire le montant de l'impôt dû. L'article souligne également l'importance de la situation de rattachement ou non au foyer fiscal des parents, une décision qui peut avoir des répercussions tant pour les parents que pour l'étudiant en termes d'avantages fiscaux.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 20/02/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Corentin GERARDComptable et consultant en création de société chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
impots étudiants

Impôt sur le revenu, taxe d'habitation, prime pour l'emploi, les étudiants sont susceptibles de devoir payer des impôts.

Étudiants et impôt sur le revenu

En règle générale, les étudiants peuvent être soit rattachés au foyer fiscal de leurs parents, soit être imposés séparément.

En effet, les parents peuvent rattacher leurs enfants étudiants à leur foyer fiscal s'ils ont moins de 25 ans. Ce rattachement leur permet de bénéficier d'une demi-part supplémentaire (ou d'une part si c'est leur troisième personne à charge) et de réaliser des économies d'impôt.

Si l'étudiant opte pour une imposition distincte, il devra souscrire une déclaration comme tout contribuable, dans laquelle il mentionnera l'ensemble de ses revenus. Ses parents quant à eux, pourront déduire une pension (dans la limite de 5700 €) de leurs revenus et diminuer ainsi leur impôt.

Étudiants et impôts locaux

La taxe d'habitation est due par toute personne occupant des locaux d'habitation. Ainsi, les étudiants, lorsqu'ils louent un logement, sont normalement redevables de la taxe d'habitation.

Toutefois, il convient de signaler que cette règle n'est pas absolue.
En effet, en premier lieu, il existe un dégrèvement de taxe d'habitation bénéficiant aux contribuables dont les revenus ne dépassent pas un certain seuil.

En second lieu, des exonérations spécifiques s'appliquent dans certaines hypothèses : résidence universitaire gérée par un CROUS....

La taxe foncière doit être acquittée par les propriétaires de logements. Ainsi, les étudiants propriétaires seront susceptibles de payer cette contribution (toutefois, dans les faits, peu d'étudiants sont propriétaires de leur logement).

Étudiants et primes pour l'emploi

La prime pour l'emploi bénéficie à toutes les personnes qui ont exercé une activité professionnelle l'année précédente et dont les revenus ne dépassent pas un certain seuil.

Elle est calculée selon des modalités assez complexes.

Les étudiants peuvent souvent se prévaloir de la prime pour l'emploi, du fait de leurs revenus modestes, et celle-ci peut leur apporter un complément de revenu non négligeable.