Webinar 31 Octobre à 13h30 : Quelles sont les étapes pour créer son entreprise  ? JE M'INSCRIS !

Le chômage et son imposition

Mis à jour le 03/01/2018

Le chômage est une période où une personne souhaitant travailler est en état d’inactivité. Elle perçoit des indemnités chômages qu’elle doit déclarer aux impôts comme les allocations chômages, les allocations temporaires, les indemnités complémentaires, les ASSEDIC,... Certaines indemnités ne sont pas imposables comme le RSA et les prestations versées aux dirigeants sociaux par le régime facultatif. En cas de retard de paiement des impôts, le fisc fait preuve d’indulgence, étant donné la période difficile que traverse la personne au chômage.


L-Expert-Comptable.com Confiez-nous votre compta pour 99€ ht / mois, tout compris ! Je me lance

Une personne au chômage doit rester en règle avec le fisc, mais que faut-il déclarer ?

Les indemnités dites de « chômage » sont à déclarés.

  • les indemnités complémentaires conventionnelles
  • les allocations de chômage total/partiel versées par l'Etat 
  • ou bien par Pôle emploi (ASSEDIC) 
  • les allocations temporaires

En revanche, un certain nombre d'indemnités restent tout de même non imposables :

  • les allocations d'assistance et d'assurances versées par l'Etat ou les 
  • collectivités publiques (comme le RSA)
  • la prime exceptionnelle de 500 € versée aux salariés involontairement
  • privés d'emploi entre le 01/04/09 et le 31/03/2010 qui ne remplissent 
  • pas les conditions requises pour prétendre aux allocations d'assurance chômage ; 
  • les aides financières du fond social de Pôle emploi (aides à la formation 
  • ou autres aides aux chômeurs arrivés en fin de droit...) ;
  • les prestations versées aux dirigeants sociaux par le régime facultatif d'assurance chômage.

En plus des exonérations vues ci-dessus, des déductions de frais sont possibles

Pour les chômeurs de longue durée (qui sont inscrits sur la liste des demandeurs d'emploi depuis plus d'un an) la possibilité de bénéficier d'une déduction forfaitaire minimale pour les frais de personnel d'un montant de 910€ est envisageable.

La possibilité d'allonger des délais de paiement

Afin de ne pas pénaliser encore un peu plus les chômeurs, le fisc concède à faire preuve d'indulgence envers les retards de paiement. Les chômeurs éprouvant des difficultés à payer leur impôt sur le revenu voient leurs délais de paiement rallongés, et la pénalité de majoration de 10 % est très souvent abandonnée.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (5 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
2.8
Moyenne: 2.8 (5 votes)
CA M'INTÉRESSE !