Déduire les intérêts d'emprunt dans le cadre du rachat d'un salon de coiffure

Mis à jour le 03/04/2018

Vous souhaitez racheter les parts d'un salon de coiffure ? Vous allez devoir emprunter personnellement pour financer cette acquisition. Sachez qu'il vous est possible de déduire une partie des intérêts d'emprunts. Dans quelles conditions ? Comment faire ?


Notes: 5 (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (1 vote)

Qui est concerné par la déduction des intérêts d'emprunt lors d'un rachat de salon de coiffure ?

Les personnes physiques qui rachètent les titres d'une société non cotée soumise à l'impôt sur les sociétés. (Type SARL, SAS)

La situation classique pour reprendre un salon de coiffure

Si vous souhaitez reprendre les parts sociales d'une SARL, ou les actions d'une SA ou SAS, vous aurez très certainement à compléter votre apport personnel par un prêt bancaire.
Or, le repreneur, qui s'endette pour reprendre les parts d'une société, ne peut déduire de ses revenus imposables les intérêts d'emprunt liés à cette opération. A l'inverse, le repreneur d'une entreprise individuelle, lui, est autorisé à déduire de ses bénéfices les charges d'emprunt contracté pour l'acquisition de l'entreprise.

Les possibilités de déduction

Sachez que le repreneur d'un salon de coiffure a le droit à une réduction d'impôt égale à 25 % des intérêts d'emprunts versés, au bénéfice des personnes qui s'endettent pour acquérir, dans le cadre d'une opération de reprise des parts (ou actions) d'une société non cotée.
Les intérêts annuels seront limités à 10 000€ pour un célibataire et 20 000€ pour un couple marié.
Le bénéfice de cette mesure est subordonné à plusieurs conditions :

  • L'acquéreur doit s'engager à conserver les titres pendant 5 ans,
  • L'achat des titres doit lui conférer la majorité des droits de vote,
  • La société doit être soumise à l'IS

Reprendre un salon de coiffure : exemple pratique

Vous reprenez un salon de coiffure exploité en SARL pour un montant de 90 000 euros. Pour compléter vos apports personnels (20 000 euros), vous devez recourir à un emprunt bancaire pour un montant de 70 000 euros.
Modalités : durée de 7 ans, au taux de 6 %, remboursable mensuellement.
Au titre de la première année, vous paierez 3 974 euros d'intérêts, mais vous pourrez récupérer 25 % de cette somme, soit 993 euros, sous forme de réduction d'impôt sur le revenu.

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance Les solutions pour créer son entreprise  Avocat, Expert-Comptable, Expert-Comptable en ligne ou Legaltech, découvrez  toutes les solutions   Téléchargez