Le capital social - quel montant choisir pour son entreprise ?

Mis à jour le 17/10/2016

Le capital social est en quelque sorte le « patrimoine » de l’entreprise. Le montant du capital social représente les apports des associés/actionnaires à leur société, en argent et en biens. Ces apports leur donnent droit à des titres financiers. Le capital social est une notion juridique qui concerne uniquement les personnes morales et non les entrepreneurs individuels. Le Code de commerce impose un capital social de minimum un euro symbolique pour constituer une SARL/EURL ou une SAS/SASU. Il est recommandé d’apporter un capital plus conséquent, car son montant est la vitrine financière de l’entreprise ; gage de crédibilité face aux partenaires commerciaux et aux institutions bancaires. Il est aussi utile pour faire face aux premières dépenses de l’entreprise. Pour évaluer le capital social optimal, vous pouvez calculer votre besoin en fonds de roulement.

Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

3

Moyenne: 3 (3 votes)

Notes : 3 (3 votes)
Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

3

Moyenne: 3 (3 votes)

Le capital social d’une entreprise : définition

Le capital social d’une entreprise (on peut parler simplement de « capital » d’une entreprise en langage courant) est d’abord une notion juridique. Il représente en quelque sorte son « patrimoine ». Le montant du capital social représente les apports des associés / actionnaires à la société, en argent et en biens et en contrepartie de la jouissance de titres financiers. Il est mentionné dans les statuts. C’est bel et bien en « apportant » de l’argent ou des biens au capital de la société que l’on devient associé/actionnaire d’une société. Notez que la notion de capital social concerne uniquement les personnes morales, et non les entrepreneurs individuels et les auto-entrepreneurs.

Le capital social d’une entreprise : le minimum imposé par la loi

Capital social minimum en SARL ou EURL

Le Code de Commerce oblige à apporter au minimum un euro symbolique au capital d’une EURL ou le capital d'une SARL pour pouvoir la constituer. On parle d’EURL pour une société à responsabilité limitée composée d’un seul associé, soit un seul investisseur au capital social. On parle de SARL pour une société à responsabilité limitée composée au moins de deux associés, investisseurs au capital social.

Capital social minimum en SAS ou SASU

Idem que pour la SARL, le Code de commerce impose un capital social minimum de 1 euro pour la constitution d’une SAS / SASU. On parle de SASU pour une société par actions simplifiée composée d’un seul actionnaire, soit un investisseur au capital social. On parle de SAS pour une société par actions simplifiée composée au moins de deux actionnaires, investisseurs au capital social.

Capital social minimum d’une SA

Dans une Société Anonyme (SA), par contre, les associés doivent rassembler au minimum 37 000 euros de capital social pour pouvoir la constituer (par ailleurs, la SA doit comporter au moins deux associés ou 7 associés dans le cas d’une SA cotée).

À quoi sert le capital d’une entreprise ?

Le capital social sert au démarrage de l’entreprise, notamment les liquidités apportées par les associés (les actionnaires) qui servent à faire face aux premiers mois de dépenses, le temps de réaliser suffisamment de chiffre d’affaires pour autofinancer le cycle d’exploitation. De manière plus générale, le capital social est une information publique à laquelle tout le monde peut avoir accès. Son montant reflète la situation financière de la société et peut rebuter certains partenaires. Imaginez-vous être un professionnel à la recherche d’un sous-traitant pour un contrat à long terme ; ferez-vous confiance à une entité dont le capital social, faible, montre une fragilité et un risque de faire faillite avant l’issue du contrat ? Enfin, le capital social est important pour les institutions financières. Là encore, son montant donne une vision de la surface financière de l’entreprise et mesure la crédibilité de l’entrepreneur ; sa capacité à enrichir sa société ; à gérer en bon père de famille.
Notez que le capital social est destiné à croître au fur et à mesure ; les bénéfices de l’entreprise pouvant y être réattribués. La démarche implique une réorganisation de la répartition des titres financiers entre associés/actionnaires.

Quel montant pour le capital social d’une société ?

Pour évaluer correctement le capital social au démarrage de votre société, vous devez vous posez les 3 questions suivantes :

  • combien me faut-il pour faire face à mes premières dépenses : charges fixes, achat de stock, embauches... – une évaluation du besoin en fonds de roulement est nécessaire pour évaluer correctement vos besoins en capital social
  • combien me faut-il pour être crédible auprès des banques ?
  • la forme juridique choisie m’impose-t-elle un montant de capital social minimum ?

Capital social ou compte courant d’associés

Les fondateurs d’une société ne sont pas obligés de verser l’intégralité des fonds au capital social. Ils peuvent apporter des liquidités à l’entreprise en recourant au compte courant d’associés. Le compte courant d’associé se définit comme un prêt d’un associé à sa société. Celle-ci devra donc le rembourser (avec ou sans intérêt) sous un certain délai prédéfini dans une convention de compte courant. L’associé devient créancier de sa société, contrairement à l’apport au capital social (qui lui donne droit à des titres financiers). Notez qu’en cas de liquidation de la société, les associés ne récupèrent pas leurs apports au capital social, mais ils sont sur la liste des créanciers de la société concernant leurs apports en compte courant.

Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

3

Moyenne: 3 (3 votes)

Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :

Newsletter

Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici