Vous cherchez un Expert-Comptable ?
Contactez-nous ! 0800 20 30 30
Appel gratuit d'un poste fixe

SCI et TVA

Publié le 28/06/2011 - 4


Les SCI, dans leur activité de location, peuvent être confrontées à des problématiques de TVA. En effet, cette activité est soumise à des règles de taxation spécifiques qui vont influer sur le régime d’imposition subi par ces sociétés. L-Expert-comptable.com fait le point sur ces règles.

SCI et TVA : les cas d’application

Une SCI soumise à l’IR ne peut faire que de la location nue. En effet, la location meublée est une activité considérée comme commerciale et rend applicable l’impôt sur les sociétés.


Les locations nues sont en principe exonérées de TVA. Toutefois, certaines locations sont soumises à la TVA dans les hypothèses suivantes :

  • la location constitue pour le bailleur le moyen de poursuivre, sous une autre forme, l’exploitation d’un actif commercial,
  • la location permet au bailleur d’accroître ses débouchés,
  • le bailleur participe aux résultats du locataire. 

 

En outre, certaines locations sont imposables sur option. C’est ainsi le cas :

  • des locations de biens nus à usage professionnel, c'est-à-dire des locaux loués pour les besoins de l’activité du preneur,
  • des locations de biens ruraux. 

 

Les locations de locaux à usage professionnel, munis du mobilier, du matériel ou des installations nécessaires à l’exercice de l’activité sont toujours soumis à la TVA.
C’est également le cas pour certaines prestations spécifiques :

  • les prestations d’hébergement fournies dans les hôtels de tourisme classés
  • les prestations d’hébergement fournies dans les villages de vacance classés
  • les prestations d’hébergement fournies dans les résidences de tourisme classées
  • les prestations de parahôtellerie
  • les locations de locaux consenties à un exploitant réalisant l’une de ces activités
  • les prestations d’hébergement fournies dans les villages résidentiels de tourisme s’ils sont loués au moins 9 ans à un exploitant 

 

En revanche, les locations meublées portant sur des locaux d’habitation sont en principe exonérées de TVA.

SCI et TVA : les conséquences de la taxation

Les SCI qui réalisent des locations soumises à TVA doivent, comme tout redevable, faire des déclarations de TVA.
En contrepartie, la TVA ayant grevé les achats est déductible, ce qui est particulièrement intéressant en cas d’achat d’immeubles soumis à la TVA immobilière.

Ainsi, l’option pour la taxation peut présenter certaines opportunités.

Mots clés :

Donnez une note à cet article : 
5
Average: 5 (6 votes)
Your rating: Aucun(e)

Cet article a obtenu une moyenne de 5/5 avec 6 avis.

Cet article vous a plu? Recevez nos meilleurs sujets par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et soyez informé sur la comptabilité, la fiscalité et la gestion du personnel. M'abonner maintenant