Vous cherchez un Expert-Comptable ?
Contactez-nous ! 0800 20 30 30
Appel gratuit d'un poste fixe

Le barème de l’IR en 2013

Publié le 19/10/2012


La question du barème de l’impôt sur le revenu s’appliquant au cours de l’année est tranchée lors du vote de la loi de finances à la fin de l’année précédente. Cette année, le Budget 2013 est placé sous le signe des hausses d’impôt. Cela se répercutera t’il sur le barème applicable en 2013 ? C’est la question à laquelle le présent article va répondre, au vu des derniers débats parlementaires.

Le gel du barème de l’IR en 2013

Le barème applicable en 2012 s’appliquerait en 2013 aux revenus perçus en 2012. En outre, une nouvelle tranche, de 45%, toucherait les revenus excédant 150 000 euros par part.
Ainsi le barème suivant serait en vigueur en 2013 :
Tranche (par part) Taux
Jusqu’à 5963 euros 0%
De 5964 à 11 896 euros 5,5%
De 11 897 à 26 420 euros 14%
De 26 421 à 70 830 euros 30%
De 70 831 à 150 000 euros 41%
Au-delà de 150 000 euros  45%
Par ailleurs, le plafond de l’avantage procuré par le quotient familial passerait de 2000 € au lieu de 2336 €. 
Toutefois, les veufs avec enfant à charge bénéficieraient d’une réduction d’impôt complémentaire de 672 euros afin de pallier à cette diminution du plafond.

Le barème de l’IR en 2013 : l’augmentation de la décote

En 2013, la décote rendant non imposables les contribuables les plus modestes, passerait de 439 à 480 euros, soit une augmentation de 9%

Le barème de l’IR en 2013 : la tranche de 75%

Il s’agirait en fait d’une surtaxation, qui ne serait pas intégrée au barème de l’impôt sur le revenu. 
Elle ne toucherait que les revenus d’activité excédant 1000 000 euros, serait individuelle (et donc non soumis au quotient familial) et prendrait la forme d’une contribution de 18% s’ajoutant aux autres prélèvements (IR, CSG-CRDS, contribution exceptionnelle sur les hauts revenus).
Elle serait provisoire (deux ans)

Mots clés :

Donnez une note à cet article : 
5
Average: 5 (3 votes)
Your rating: Aucun(e)

Cet article a obtenu une moyenne de 5/5 avec 3 avis.

Revenus annuels > 150 000€ ?

Rencontrez un spécialiste de l'optimisation fiscale

Sur le même sujet

Cet article vous a plu? Recevez nos meilleurs sujets par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et soyez informé sur la comptabilité, la fiscalité et la gestion du personnel. M'abonner maintenant