Vous cherchez un Expert-Comptable ?
Contactez-nous ! 0800 20 30 30
Appel gratuit d'un poste fixe

Le montant des charges patronales

Publié le 20/02/2012


Comme vous le savez tous, le montant que vous « coûtez » à votre employeur ne correspond pas à votre rémunération nette puisqu’il paie des cotisations qui servent à couvrir certains risques. D’ailleurs, votre employeur n’est pas le seul à payer puisque votre salaire est également soumis à des cotisations salariales qui sont à votre charge d’où la différence entre votre salaire brut et votre salaire net. L’objet de cet article est de faire le point sur le montant des charges patronales que vous, employeur, devez payer.

 

A quoi servent les charges patronales ?

 

Les cotisations et les contributions versées sur les salaires servent à couvrir les risques suivants :

  • assurance maladie-maternité ;
  • assurance décès ;
  • assurance invalidité ;
  • contribution de solidarité pour les personnes âgées et handicapées ;
  • assurance vieillesse ;
  • allocations familiales ;
  • fonds national d’aide au logement.

Certaines charges patronales sont calculées en fonction du salaire brut total alors que pour d’autres, il existe des plafonds.

Le montant des charges patronales assises sur la totalité du salaire brut

 

Voici les parts du salaires sur lesquelles s’appliquent les charges patronales, afin d’en déterminer son montant :

  • Maladie, maternité, invalidité, décès, solidarité : 13,10% du salaire brut ;
  • Allocations familiales : 5,40% du salaire brut ;
  • Vieillesse : 1,60% du salaire brut ;
  • Accident du travail et maladie professionnelle : taux variable en fonction de l’activité de l’entreprise et de l’effectif employé. Pour plus de détails, vous pouvez cliquer sur le lien suivant : http://www.ameli.fr/employeurs/vos-cotisations/le-calcul-des-taux/les-di... ;
  • Transport : dans les entreprises de plus de 9 salariés dans le périmètre des transports urbains d’une Autorité organisatrice des transports.

Le montant des charges patronales limitées par le plafond de la sécurité sociale

 

  • Vieillesse : 8,30% du salaire brut dans la limite du plafond mensuel de 3031 euros
  • Fond national d’aide au logement ; 0,10% du salaire dans la limite du plafond mensuel de 3031 euros

Les employeurs ayant 20 salariés ou plus sont soumis à une contribution supplémentaire sur la totalité du salaire brut pour le fond national d’aide au logement qui s’élève à :

  • 0,40% sur la part des salaires bruts plafonnés ;
  • 0,50% sur la part des salaires dépassant le plafond.
Donnez une note à cet article : 
1
Average: 1 (3 votes)
Your rating: Aucun(e)

Cet article a obtenu une moyenne de 1/5 avec 3 avis.

Obtenez le devis d'un expert-comptable

Cet article vous a plu? Recevez nos meilleurs sujets par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et soyez informé sur la comptabilité, la fiscalité et la gestion du personnel. M'abonner maintenant