Vous cherchez un Expert-Comptable ?
Contactez-nous ! 0800 20 30 30
Appel gratuit d'un poste fixe

Retraite : Combien de trimestres dois-je valider ?

Publié le 06/12/2012


La retraite de base est calculée selon trois paramètres : - le salaire annuel moyen : Si vous êtes né à partir de 1948, il est calculé sur les 25 meilleures années (celles où vos salaires bruts étaient les plus importants), dans la limite du plafond de la sécurité sociale et revalorisé afin de tenir compte de l’érosion monétaire. Le montant peut cependant dépasser le plafond si, avant 2005, vous avez eu plusieurs employeurs au cours d’une année ; - le taux : c’est le pourcentage de votre salaire annuel moyen qui sera retenu pour le calcul de vos droits, le maximum étant de 50 % ; - le nombre de trimestres validés (au maximum 4 par année civile), c’est lui qui va déterminer le taux auquel vous pouvez prétendre.

I. Age légal de départ à la retraite

C’est seulement à partir de celui-ci que vous pouvez demander la liquidation de votre retraite de base, il est fixé :
  • à 60 ans si vous êtes né avant le 1er juillet 1951,
  • à 60 ans et 4 mois si vous êtes né entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951,
  • à 60 ans et 9 mois si vous êtes né en 1952,
  • à 61 ans et 2 mois si vous êtes né en 1953,
  • à 61 ans et 7 mois si vous êtes né en 1954,
  • à 62 ans si vous êtes né à compter du 1er janvier 1955.
Il peut être abaissé dans certains cas (retraite anticipée pour longue carrière, travailleur handicapé ou carrière pénible)
Cependant, le bénéfice d’une pension à taux plein n’est assuré que si vous remplissez certaines conditions d’âge ou de durée de cotisation.

II. la pension vieillesse à taux plein

Pour bénéficier du taux maximal de 50 %, vous devez soit avoir atteint un certain âge, soit avoir validé un certain nombre de trimestres.

a) Age pour l’obtention de la retraite à taux plein :

Il est indépendant du nombre de trimestres validés. Lorsque cet âge est atteint, la retraite à taux plein vous est automatiquement accordée. Si vous êtes né :
  • Avant le 1er juillet 1951, il est fixé à 65 ans,
  • Entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951, il est fixé à 65 ans et 4 mois,
  • En 1952, il est fixé à 65 ans et 9 mois,
  • En 1953, il est fixé à 66 ans et 2 mois,
  • En 1954, il est fixé à 66 ans et 7 mois,
  • A partir du 1er janvier 1955, il est de 67 ans
La loi du 9 novembre 2010 accorde par ailleurs, sous certaines conditions, le droit à une retraite au taux plein à 65 ans et quel que soit le nombre de trimestres validés à certaines catégories de travailleurs ayant connu des circonstances particulières au cours de leur carrière.

b) Nombre de trimestres :

Le système de trimestres permet quant à lui de ne pas pénaliser les personnes ayant commencé à travailler très jeunes. Le nombre de trimestres nécessaires pour prétendre à une pension retraite à taux plein dépend également de votre âge. Au 15 octobre 2012, pour bénéficier d’un taux maximal de 50%, vous devez avoir validé : 
  • 160 trimestres si vous êtes né avant 1949,
  • 161 trimestres si vous êtes né en 1949,
  • 162 trimestres si vous êtes né en 1950,
  • 163 trimestres si vous êtes né en 1951,
  • 164 trimestres si vous êtes né en 1952,
  • 165 trimestres si vous êtes né en 1953 ou 1954,
  • 166 trimestres si vous êtes né en 1955.
Enfin, pour les années suivantes, le nombre de trimestres nécessaires est fixé l’année du 56ème anniversaire de l’assuré. 

III. la pension à taux réduit

Si vous remplissez les conditions d’âge légal de départ à la retraite (entre 60 et 62 ans suivant le cas) mais que vous n’avez pas validé le nombre de trimestres nécessaires pour prétendre à un taux plein, vous pouvez cependant liquider votre retraite mais à un taux réduit. Un abattement sera alors appliqué sur le taux plein en fonction du nombre de trimestres qu’il vous manque. Ce coefficient de minoration sera déterminé soit en fonction du nombre de trimestres supplémentaires nécessaires, soit en fonction du nombre de trimestres vous restant pour atteindre l’âge légal du taux plein. Le calcul retenu sera celui qui est le plus favorable à l’assuré. Le coefficient d’abattement à appliquer sur le taux de 50 % par trimestre manquant varie encore une fois selon la date de naissance de l’assuré, il sera :
  • de 1,125 si vous êtes né en 1945,
  • de 1,0625 si vous êtes né en 1946,
  • de 1 si vous êtes né en 1947,
  • de 0,9375 qi vous êtes né en 1948,
  • de 0,875 si vous êtes né en 1949,
  • de 0,8125 si vous êtes né en 1950,
  • de 0,75 si vous êtes né en 1951,
  • de 0,7875 si vous êtes né en 1952,
  • de 0,625 si vous êtes né après 1952.
A titre d’exemple, un assuré né en janvier 1952 et ayant un salaire annuel moyen de 30 000 € pourra bénéficier de sa retraite de base à taux plein soit 15 000 € annuels soit lorsqu’il aura validé 164 trimestres (41 ans sans interruption) de cotisations, soit en octobre 2017, lorsqu’il aura atteint l’âge de 65 ans et 9 mois.
S’il décide de liquider sa retraite avant que ces seuils ne soient atteints, sa pension sera minorée. S’il n’a validé que 160 trimestres et décide néanmoins de liquider sa retraite en octobre 2016, le calcul du taux se fera comme suit : 
50% – (0,7875 x 4) soit 46,85 % 
Sa pension annuelle sera alors de 14 055 € (30000 x 46,85 %).

Mots clés :

Donnez une note à cet article : 
4.5
Average: 4.5 (2 votes)
Your rating: Aucun(e)

Cet article a obtenu une moyenne de 4.5/5 avec 2 avis.

Obtenez le devis d'un expert-comptable

Sur le même sujet

Cet article vous a plu? Recevez nos meilleurs sujets par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et soyez informé sur la comptabilité, la fiscalité et la gestion du personnel. M'abonner maintenant