Vous cherchez un Expert-Comptable ?
Contactez-nous ! 0800 20 30 30
Appel gratuit d'un poste fixe

Le commerce équitable : définition

Publié le 02/12/2010


Vous en entendez parler depuis longtemps mais mis à part que le café équitable est plus cher que le classique, vous ne savez pas trop ce qu'est le commerce équitable ni en quoi il consiste. Quelques explications s'imposent.

Définition du commerce équitable

En 2001 quatre associations de commerce équitable ont proposé cette définition du commerce équitable :
« Le commerce équitable est un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l'objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial.
Le commerce équitable contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète.
Les organisations du commerce équitable (soutenues par les consommateurs) s'engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser l'opinion et à mener campagne en faveur de changements dans les règles et pratiques du commerce international conventionnel.
»

Source: Wikipedia

Commerce éthique et commerce équitable

Ethique vs équitable : deux mots différents, deux concepts différents.
Le commerce éthique est un concept plus large que le commerce équitable. Il vise à favoriser et à développer de bonnes conditions de travail chez les producteurs. Le commerce équitable est donc une forme parmi d'autres du commerce éthique.

Les 10 commandements du commerce équitable

Le commerce équitable est régi par 10 règles que tous ses acteurs, du producteur de café kenyan au petit commerçant de Paris, doivent appliquer.

1. Créer des opportunités pour les producteurs qui sont économiquement en situation de désavantage : le commerce équitable doit créer des opportunités pour les producteurs désavantagés ou marginalisés par le système du commerce conventionnel.

2. La transparence et la crédibilité.

3. La capacité individuelle : le commerce équitable doit développer l'autonomie du travailleur, et, par des relations continues, améliorer son accès aux nouveaux marchés.

4. Promouvoir le commerce équitable : sensibiliser le grand public aux enjeux du commerce équitable et informer sur l'origine des produits et les conditions de travail des producteurs.

5. Le paiement d'un juste prix : les acteurs du commerce équitable fixent un prix qui permet une production socialement juste, bonne pour l'environnement et qui prend en compte l'égalité salariale entre hommes et femmes.

6. Egalité entre les sexes.

7. Les conditions de travail : le commerce équitable exige un environnement de travail sain et sûr pour les travailleurs.

8. Le travail des enfants : le commerce équitable n'interdit pas le travail des enfants mais s'assure que le travail qu'ils effectuent ne va pas à l'encontre de leur bien-être.

9. L'environnement. : le commerce équitable encourage des pratiques de production plus respectueuses de l'environnement.

10. Les relations commerciales : elles doivent respecter le bien être social, économique et environnemental des producteurs.

Le commerce équitable en France

Les principaux acteurs du commerce équitable en France sont réunis dans le collectif « Plate-forme pour le Commerce Equitable ». Ce collectif réunit importateurs, boutiques (dont Artisans du Monde), associations de promotion et associations de labellisation (dont Max Havelaar).

Chaque année, la Plate-forme pour le Commerce Equitable organise :

  • Un sondage pour mesurer la notoriété du Commerce équitable
  • La Quinzaine du Commerce Equitable, en mai, durant laquelle ont lieu plus de 200 actions partout en France.

Alors, combien allez-vous payer votre café demain matin ?

Mots clés :

Donnez une note à cet article : 
0
No votes yet
Your rating: Aucun(e)

Cet article a obtenu une moyenne de 0/5 avec avis.