Vous cherchez un Expert-Comptable ?
Contactez-nous ! 0800 20 30 30
Appel gratuit d'un poste fixe

CAF ou pas CAF ? Qu'est ce que la capacité d'autofinancement ?

Publié le 14/10/2010 - 2


La capacité d'autofinancement (CAF) est l'ensemble des ressources internes de l'entreprise dégagées par son activité permettant d'assurer son financement. Elle représente donc un excédent de ressources internes et correspond à la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables, c'est-à-dire à un flux potentiel de trésorerie.

La capacité d'autofinancement (CAF): flux potentiel de trésorerie

CAF = produits encaissables - charges décaissables

La capacité d'autofinancement (CAF) est un flux potentiel de trésorerie, elle est la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables.

L'entreprise doit faire face à des décalages de trésorerie dus aux délais de paiement. Par exemple, un fournisseur à payer dans 60 jours est une charge non décaissée, mais décaissable. Un produit encaissable est, par exemple, une vente à crédit, une vente au comptant est une vente encaissée.

La capacité d'autofinancement (CAF) ne tient pas compte de ces décalages, mais des flux potentiels de trésorerie.

Il ne faut donc pas confondre la capacité d'autofinancement (CAF) avec le Cash-flow, ce dernier est le flux réel de trésorerie de l'entreprise (différence entre encaissements et décaissements).

En savoir plus Comment placer sa trésorerie? 

Calcul de la capacité d'autofinancement (CAF) à partir du résultat net de l'entreprise

CAF
=
résultat net comptable
-
autres produits non encaissables (reprises d'exploitation, financier, exceptionnel)
-
produits de cession d'éléments d'actif
+
autres charges non décaissables (dotation exploitation, financier, exceptionnel)
+
valeur nette comptable d'éléments d'actif cédés
-
quote-part des subventions d'investissement virées au résultat de l'exercice

A quoi sert la capacité d'autofinancement (CAF) ?

La capacité d'autofinancement (CAF) permet principalement de :

  • Payer les dividendes
  • Rembourser les crédits
  • Financer les investissements

Les banquiers sont très attentifs à la capacité d'autofinancement d'une entreprise. La banque accordera un crédit à une entreprise si cette entreprise a une capacité d'autofinancement suffisante pour faire face au remboursement de ses emprunts existants, de ses nouveaux emprunts.

La capacité d'autofinancement (CAF) pour les entreprises à l'Impôt sur les Sociétés (IS) et pour les entreprises à l'Impôt sur le Revenu (IR)

  • Pour une entreprise à l'IS la capacité d'autofinancement finance le remboursement des annuités (en capital) des emprunts professionnels.
  • Pour une entreprise à l'IR la capacité d'autofinancement finance le remboursement des annuités (en capital) des emprunts professionnels mais également la rémunération du professionnel, le paiement de l'impôt sur le revenu, et les charges à titre privées.

On peut considérer que la capacité d'autofinancement minimale d'une entreprise à l'IS est de 5% du Chiffre d'Affaires, et pour une entreprise à l'IR de 15%.

Mots clés :

Donnez une note à cet article : 
4.083335
Average: 4.1 (24 votes)
Your rating: Aucun(e)

Cet article a obtenu une moyenne de 4.083335/5 avec 24 avis.

Obtenez le devis d'un expert-comptable

Cet article vous a plu? Recevez nos meilleurs sujets par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et soyez informé sur la comptabilité, la fiscalité et la gestion du personnel. M'abonner maintenant

Sur le même sujet