Franchise ou partenariat : concepts, différences, avantages et inconvénients

Mis à jour le 15/12/2017

Franchise et partenariat sont deux concepts avec des points en communs. Les deux reposent sur un contrat écrit et supposent une collaboration entre les parties au contrat. La franchise offre une assistance et une transmission de savoir-faire en échange d’une redevance alors que le partenariat établit une répartition des coûts et une certaine entraide entre les parties. Ces caractéristiques aident à choisir si c’est la franchise ou le partenariat qui correspondra le mieux à votre projet.


Définition des concepts de franchise et de partenariat

Le contrat de franchise

La franchise est un contrat entre un franchiseur et un franchisé. Le franchiseur autorise le franchisé à vendre des produits à l’effigie de la marque qu’il détient en échange d’une assistance matérielle, technique, commerciale et managériale. Le franchiseur doit également lui transmettre son savoir-faire. Le franchisé donne une redevance monétaire au franchiseur. Ce dernier peut exiger un montant minimum d’apport personnel, un droit d’entrée, des objectifs à atteindre, des compétences à avoir, etc.

Le contrat de partenariat

Le partenariat trouve sa source dans un contrat. Ce dernier est établi entre deux ou plusieurs entités que l’on appelle des partenaires. Ils décident de mettre leur travail et leur investissement respectif en commun ainsi que leur savoir-faire afin d’atteindre un même but.

Les points communs et les divergences de ces deux notions

Les points communs

Chacune de ces notions repose sur un contrat écrit entre plusieurs entités, qui contient des clauses venant réguler la relation entre les parties au contrat.

Les deux supposent une sorte de collaboration des parties au contrat, qui doivent se mettre d’accord sur les points essentiels de leur relation.

Les divergences

La franchise et le partenariat restent des notions différentes. Dans le partenariat, toutes les parties au contrat sont sur un pied d’égalité et chacun apporte sa pierre à l’édifice. C’est différent dans la franchise. Le franchiseur détient la marque, il en est propriétaire et autorise le franchisé à l’utiliser. Le franchisé est en quelque sorte sous la coupe du franchiseur, qui peut accepter ou refuser qu’il utilise sa marque ou son enseigne. Le franchiseur doit au franchisé certaines prestations d’assistance.

Dans la franchise, la relation est verticale alors que dans le contrat de partenariat, elle est horizontale, tous les partenaires étant sur un même pied d’égalité et apportant chacun des prestations différentes et réciproques.

Les avantages et les inconvénients de chacune de ces notions

Les avantages de chacune de ces notions

Les avantages de la franchise

La franchise repose dans l’assistance dont peut bénéficier le franchisé de la part de son franchiseur. Le franchisé peut demander à bénéficier de l’aide de son franchiseur sur différents points : technique, commercial, managérial, etc. Ces points sur lesquels le franchisé peut demander de l’assistance du franchiseur sont précisément définis dans le contrat.

Se franchiser consiste dans le fait que le franchisé bénéficie du renom de la marque et s’assure ainsi un marché déjà développé. Il peut facilement savoir si la marque vend bien par exemple. Il n’a pas à se faire un nom auprès du public.

Le franchisé peut bénéficier de la transmission de son savoir-faire par le franchiseur. Cela signifie que le franchiseur lui transmets son savoir-faire : méthode de vente, techniques commerciales, etc.

Les avantages du partenariat

Le partenariat fait bénéficier aux parties au contrat de l’aide réciproque de leurs partenaires. Cela peut se décliner sur divers plans : technique, financier, etc. Chacun peut se reposer sur ses partenaires en cas de difficulté.

Le partenariat réduit et répartit les coûts financiers. Ils sont répartis entre l’ensemble des partenaires donc amoindris pour chacun d’entre eux.

Le public touché par le partenariat peut être étendu dans le cas où chacun des partenaires bénéficie déjà, auparavant, d’un public propre. La réunion de différents partenaires entraine la réunion de leurs acheteurs respectifs, donc un marché plus important que si chaque partenaire se développait individuellement.

L’existence d’un partenariat permet à chacun de ne pas avoir à chercher systématiquement son interlocuteur. Par exemple, dans le cadre d’un contrat entre un fournisseur et un vendeur, le vendeur n’a pas à rechercher un fournisseur à chaque fois qu’il en a besoin. Il dispose d’un fournisseur privilégié, partenaire et n’a plus qu’à faire appel à lui.

Les inconvénients de chaque notion

Les inconvénients de la franchise

La franchise demande un investissement de départ relativement conséquent sur le plan financier. Les redevances diverses dues au franchiseur sont généralement d’un coût assez élevé. Elles viennent en contrepartie des différentes prestations que le franchiseur offre au franchisé : assistance technique, commerciale et managériale ; transmission de savoir-faire ; utilisation d’une marque renommée.

Le franchisé doit se conformer à certaines règles imposées par son franchiseur. Ce dernier peut notamment imposer au franchisé d’aménager son magasin de telle ou telle manière, avec tel type de mobilier. Il peut également lui imposer de vendre ses produits de telle ou telle manière. Le franchisé doit s’installer dans une zone géographique pour laquelle le franchiseur lui a donné son accord. Toutes ces règles viennent limiter le champ d’action du franchisé, qui voit ainsi sa liberté restreinte.

Les inconvénients du partenariat

Les partenaires disposent d’une autonomie encore plus limitée que dans la franchise. Ils se doivent de se tenir informés mutuellement de leur action. Ils doivent avoir une confiance immense en chacun des leurs. Si la confiance est rompue, le partenariat ne peut pas continuer. Il faut réussir à trouver des partenaires ayant le même objectif et en qui l’on ait une confiance réelle.

Les bénéfices éventuellement dégagés par le partenariat doivent être répartis entre les différents partenaires. Dans le contrat de partenariat, il faut définir les méthodes de répartition des bénéfices. Les partenaires doivent réussir à trouver un accord commun. En cas de désaccord, le partenariat ne pourra pas continuer.

Le choix entre franchise et partenariat

Le choix entre franchise et partenariat se fonde sur les divers éléments évoqués précédemment en prenant en compte les avantages et les inconvénients de chacun. Il faut les comparer au projet pour juger de ce qui correspond le mieux. Le choix se fait ainsi en toute connaissance de cause.

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (1 vote)