Franchise : quel secteur d’activité choisir ?

Mis à jour le 07/07/2020

Pour choisir le secteur d'activité de sa franchise, le créateur doit faire preuve de motivation et comprendre tous les enjeux. Il étudie le marché et la concurrence pour choisir une activité avec du potentiel et choisit une franchise en fonction de tous les critères à sa disposition : réputation du franchiseur, objectifs à atteindre, montant de la redevance, apport personnel exigé, superficie du local, taille du personnel, aides financières, qualifications requises (diplôme ou carte professionnelle pour les activités réglementées), formations proposées par le franchiseur, etc.


Qu’est-ce que la franchise ?

Caractéristiques

La franchise est un partenariat entre une société (franchiseur) et une autre entreprise (franchisé). Le franchisé exploite la marque, les politiques commerciales et marketing du franchiseur, en échange il bénéficie de sa réputation. Le franchiseur y gagne une redevance (pourcentage du chiffre d’affaires reversés), et des coûts réduits de développement.

Exigences

Selon les franchiseurs, des critères sont à respecter : le montant du droit d’entrée, de la redevance, de l’apport personnel, de la superficie (afin d’être cohérent avec les autres franchisés), des qualifications requises, lieu d’implantation, etc.

Par exemple : une franchise de magasin 1.2.3 a une surface de 80 à 120 m2.

Le créateur peut se retrouver des informations complémentaires auprès de sites spécialisés qui référencent les franchises et leurs spécificités.

Choisir le marché

Motivations et centres d’intérêts

Créer une entreprise sous forme de franchise demande une grande motivation de la part du futur franchisé : le créateur est-il prêt à respecter les conditions imposés par le franchiseur ? Cette formule d’entrepreneuriat est réglementée selon les secteurs d’activités. Une franchise implique des responsabilités : la gestion de l’enseigne, du personnel. Le choix du secteur dépend de sa motivation, de ses envies et de son attirance pour le secteur d’activité.

Vérifier les qualifications requises

Le franchiseur vérifie si le futur franchisé dispose des qualifications requises pour ouvrir sa franchise, c’est à dire les diplômes, formations ou capacités professionnelle. Cela ne concerne pas toutes les franchises.

Par exemple : une franchise de transport nécessite d’avoir la capacité professionnelle de transport .

Certains franchiseurs offrent des formations avant l’ouverture de la franchise (par exemple : Casino Shop).

Faire une étude de marché

L’ étude de marché et de la concurrence étudie les besoins de la population ciblée. Il y a-t-il une place pour ma future franchise ? Il faut aller soi-même sur le terrain pour se rendre compte des enjeux. Cela passe par des interrogatoires des prospects (questionnaires quantitatifs et qualitatifs), des recherches documentaires (site internet, salons, conférences, ..), des échanges avec le franchiseur, etc. Lors de cette étude, le franchisé pense aussi à son local : implantation et surface. Il doit se trouver dans une zone où la demande est forte et où il n’y a pas d’autres franchisés ou concurrents.

Les spécificités des secteurs

  • L'immobilier dominé par quelques enseignes bien connues (Century 21, Guy Hoquet, Laforêt....). De nouveaux domaines porteurs apparaissent au sein de cette activité, qui offrent de nombreuses perspectives d'avenir.

  • Le service aux particuliers connaît un véritable essor (notamment depuis 2005 et la loi Borloo). Les activités de services à la personne sont immatérielles et présentent l'avantage de ne pas nécessiter de gros investissements. Ce secteur demande de bien connaître le management d'équipe et de posséder un bon sens du relationnel.

  • La restauration rapide connaît une progression stable depuis plusieurs années grâce à une demande toujours plus présente de la part des consommateurs. La création d'une franchise dans ce secteur demande un apport important. (au moins 100.000 euros).

  • Le secteur Auto-moto est stable, tant pour la location automobile que pour l'entretien et le lavage. L'apport nécessaire à ce genre de franchise s'élèvera entre 50.000 et 130.000 euros en moyenne.

  • Cosmétique-Parfumerie est un domaine d'activité, où se regroupe de nombreux créateurs passionnés.Cela requiert un apport élevé (au moins 70.000 euros).

  • La grande distribution représente en France de très nombreuses et très larges franchises (magasins Carrefour, Casino, magasins U...). Créer une franchise dans ce domaine demande un grand sens de l'organisation et de la gestion, ainsi qu'un apport financier très important.

  • Travaux/habitats est secteur d'activité possédant un bel avenir devant lui et l'engouement envers ce secteur ne semble pas faillir. La création de cette franchise vous demandera un apport personnel d'environ 10.000 euros.

  • Esthétique-coiffure possède un fort potentiel de développement mais demande un apport financier important.

Trouver le financement

Quel que soit le secteur, la création d’une franchise nécessite de trouver des fonds. Le futur franchisé investit un apport personnel dont un montant minimum est exigé par le franchiseur.

Par exemple : La Grande Récré demande un apport personnel de 100.000 euros.

Pour la plupart des franchises, le créateur doit prévoir le droits d’entrée. C’est une somme d’argent versée au franchiseur au démarrage de l’activité.

Selon sa situation, le futur franchisé peut faire appel à différents organismes d'aide au financement, par exemples :

  • Bpifrance, établissement public propose des dispositifs d’aide aux créateurs d’entreprise. Bpifrance fait bénéficier d’une garantie bancaire couvrant jusqu’à 200.000 euros de prêts dans le cadre d’une création d’entreprise.

  • Si le créateur est demandeur d’emploi et bénéficiaire des minima sociaux, il peut faire appel au dispositif NACRE (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise). Il permet de disposer d'une assistance technique (pour le montage financier du dossier), puis de bénéficier d'un financement (sous forme de prêt à taux 0% d'une durée maximum de 5 ans).

  • Le réseau « Initiative France » pourra aider grâce à un accompagnement personnalisé et à un prêt d’honneur à taux 0% sans garantie personnelle.

  • Avec, le « Réseau Entreprendre », le créateur pourra bénéficier d'un accompagnement gratuit et dans la durée, associé d'un prêt d’honneur de 15.000€ à 50.000€ (et même jusqu'à 90.000 € pour les projets novateurs).

L’élaboration d’un document complet avec les études de marché et les prévisions financières convaincra les banques et les organismes privés à vous accorder un prêt.

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (1 vote)