Limiter la prise de risque de la création de son entreprise avec la franchise

Mis à jour le 19/02/2018

La franchise est un modèle de développement d’une entreprise. Celle-ci rejoint un réseau de franchises pour développer un concept et une image de marque prédéfinie. Le franchiseur est l’entreprise à l’initiative du concept d’origine et de la mise en place de son réseau. L’entreprise franchisée est celle qui adhère au concept du franchiseur et s’engage à le développer dans des conditions rédigées via un contrat de franchise. Créer son entreprise en franchise est une formule rassurante pour les entrepreneurs, car ils sont encadrés par le franchiseur et ils bénéficient d’une notoriété d’ores et déjà déployée. En général, le créateur d’entreprise en franchise accède aux moyens du franchiseur : catalogue des fournisseurs à tarif préférentiel, formations au savoir-faire, conseils pour implanter l’entreprise, outils de communication... En contrepartie, l’entreprise en franchise s’engage à respecter l’image de marque et le mode de travail du franchiseur, mais aussi à lui reverser une part de ses revenus. La franchise attire donc les créateurs d’entreprise pour son aspect rassurant, notamment dans les secteurs de services, du commerce et de la restauration.


Une entreprise en franchise : définition

La franchise correspond à un modèle de développement d’une entreprise. Celle-ci rejoint un réseau de franchises et adhère alors à un concept, une image de marque et une notoriété d’ores et déjà déployée. 

L’entreprise franchiseur

Le franchiseur représente l’entreprise qui est à l’initiative du concept d’origine et de la mise en place de son réseau de franchises. 

L’entreprise franchisée

L’entreprise franchisée représente celle qui adhère au concept mis en place par le franchiseur et qui accepte de le développer en rejoignant son réseau, dans des conditions prédéfinies via un contrat de franchise.

Définition de la franchise : une mise en commun globale des moyens

Le franchisé doit véhiculer les valeurs du franchiseur, adhérer au concept et à son mode de fonctionnement (charte graphique, slogan, méthode de travail, savoir-faire et matières premières utilisés...). Il doit aussi lui reverser une partie de ses revenus et collaborer à la réussite du réseau. 
En contrepartie, l’entreprise franchisée bénéficie du soutien de la part du franchiseur (formation, outils de communication, conseils, accès à un catalogue de fournisseurs à tarif préférentiel...). La relation entre le franchiseur et le franchisé est expressément prédéfinie dans un contrat de franchise. Notez que les obligations de chacun peuvent différer d’une franchise à l’autre.

Créer une entreprise en franchise pour limiter les risques de la création d’entreprise ? 

Si vous cherchez une idée de création d’entreprise dans un secteur porteur, vous pouvez effectivement consulter les réseaux de franchises existants. Certains ont déjà plusieurs franchisés en France ; signe que le concept peut plaire aux consommateurs.  
En intégrant un réseau de franchises, outre la garantie de proposer un concept gagnant, vous bénéficiez de l’appui du franchiseur à plusieurs niveaux : 
-    une formation au savoir-faire utilisé dans la franchise 
-    l’accès à des outils de communication (plaquette, site Internet...)
-    l’accès au catalogue de fournisseurs du franchiseur à des tarifs préférentiels
-    des conseils pour implanter votre entreprise et choisir le local commercial idéal
-    des conseils en gestion
-    des rendez-vous et événements entre franchisés lorsque le réseau est conséquent
-    ...
Dans ces conditions, l’appui du franchiseur peut limiter l’isolement et le risque liés à la création d’entreprise. De plus, l’image de marque, d’ores et déjà validée par les consommateurs, permet au nouveau franchisé de gagner du temps dans les étapes de communication et de développement de la notoriété. La franchise attire de plus en plus d’entrepreneurs, car elle est rassurante.

Attention au droit d’entrée en franchise  

N’oubliez pas que la franchise est une opération économique et financière à part, dont le coût peut être conséquent, notamment par le paiement des droits d’entrée en franchise. De manière générale, plus le droit d’entrée est élevé, plus le franchisé bénéficie du soutien et des moyens du franchiseur, mais il vous faudra apporter cet investissement dès le démarrage pour intégrer le réseau.
Au vu de la réussite de certains franchiseurs, bon nombre de créateurs d’entreprises sont tentés d’intégrer une franchise, notamment dans les secteurs de la franchise dans le service ou dans le commerce (vous pouvez d’ailleurs retrouver la liste des franchises par secteur sur le site Canal-franchise.com). 


Un exemple de franchise très connue : Le réseau mc Donald

Pour vous donner un exemple ; c’est en 1937 que les frères Richard et Maurice McDonald ouvrent un stand de hot-dogs en Californie. Face au succès de leur petite entreprise, ils décident d’intégrer un local commercial et de proposer le concept de vente de hamburgers en restauration rapide. Ils fondent ensemble la société Mc Donald’s Corporation et commencent à franchiser l’entreprise en 1953 afin de déployer leur image dans tout le pays, puis dans le monde entier, avec la notoriété que l’on connaît. Aujourd’hui, tous les restaurants Mc Do’ à travers le monde évoluent au sein de la franchise Mc Donald’s Corporation. Ils bénéficient d’une notoriété et ils accèdent à des tarifs préférentiels auprès des fournisseurs alimentaires sélectionnés par la franchise. En contrepartie, ils reversent une part de leur chiffre d’affaires au franchiseur Mc Donald’s Corporation. Les droits d’entrée pour intégrer la franchise sont ici très élevés, car la notoriété du restaurant n’est plus à faire et la clientèle est garantie du simple fait de véhiculer le nom du franchiseur.

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.